Bienvenue

sur le portail

Internet

de la communauté

Saint-Viateur

de France

Nouveautés

           « La mission au coeur de la foi chrétienne » est le thème pour la journée mondiale des missions (dimanche 22 octobre 2017).

Comme chaque année le pape François nous livre un message. Dès le début de ce document le pape place la personne même de Jésus au centre de toute activité de l’Église.

           « La journée missionnaire mondiale nous rassemble autour de la personne de Jésus, le premier et le plus grand évangélisateur qui, continuellement nous envoie annoncer l’Évangile de l’amour de Dieu le Père dans la force de l’Esprit Saint ».

           Une fois de plus, nous sommes donc invités à nous poser un certain nombre de questions qui touchent notre identité chrétienne même, et nos responsabilités de croyants dans un monde blessé par tant d’illusions, par de grandes frustrations et lacéré par de nombreuses guerres fratricides qui frappent injustement tant d’innocents.

           Quel est le fondement de la mission ? Quel est le cœur de la mission ? Quelles sont les attitudes vitales de la mission ?

           Le Pape engage les baptisés à « sortir », en tant que « disciples et missionnaires » d’où l’importance pour chacun et chacune de mettre au service des autres ses propres talents, sa créativité, sa sagesse et son expérience.

           Il est important que le Peuple de Dieu exerce le « service maternel de la miséricorde » qui aide tout être humain à rencontrer et à aimer le Seigneur.

           La foi est un don de Dieu qui grandit grâce à la charité des évangélisateurs qui sont témoins du Christ, d’où l’urgence des Disciples-missionnaires. Il convient d’observer une certaine prudence pastorale et savoir attendre l’occasion opportune, pour oser annoncer Jésus-Christ, en prenant le soin de préparer la personne, sans risquer la rupture du dialogue.

           C’est prendre le risque d’un refus. C’est aussi se donner une possibilité de s’ouvrir, de relever des défis de notre monde, avec d’autres, quelles que soient leurs convictions religieuses, paix, accueil des migrants, dialogue interreligieux, lutte contre la pauvreté et la violence.

           Il est aussi très important de prier, de soutenir l’activité missionnaire de l’Église, afin que l’Esprit nous transforme intérieurement. Depuis longtemps, les Œuvres Pontificales Missionnaires et les divers engagements pris par les paroisses, par les Congrégations, essaient de répondre de manière renouvelée, à l’urgence de la mission « Ad gentes » et de dépasser les problèmes de nos Instituts ou de nos Diocèses.

Comme Viateurs, nous avons pour mission « d’annoncer Jésus-Christ et son Évangile » nos Fondations et nos diverses insertions, sont une réponse vivante à l’appel reçu au fil du temps. Reconnaissons cependant que nous avons à presser le pas, à être et à agir d’avantage pour suivre Celui qui nous envoie en mission, Jésus-Christ, le frère universel et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Évangile (Evangeli gaudium, n° 20).

 

Père Pierre DEMIERRE, csv, 

Supérieur de la délégation de France

 

ENSEMBLE, OSONS LA MISSION !