Porteur de la Parole

Il tressaillit de joie sous l'action de l'Esprit Saint et il dit :

« Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d'avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits.

Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.

Tout m'a été remis par mon Père, et nul ne sait qui est le Fils si ce n'est le Père, ni qui est le Père si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. »

LA TRINITÉ :

 

Le Fils : il tressaille de tout son corps.

L' Esprit : la colombe au plus près de la Parole qui sort de la bouche du Fils.

Le Père : « Dieu du ciel et de la terre » : la main du Créateur

Les sages, les intelligents

Ils sont suffisants,

plein d'eux mêmes, ils n'ont plus de place pour accueillir.

En lignes convexes, bombées qui fait rebondir sans pénétrer

ils sont tournés vers la loi qui les aveugles.

Les tout-petits

Ils sont humbles,

il y a en eux l' humus pour la germination.

En lignes convexes incurvées comme un réceptacle

ils accueillent la Parole.

Nul ne sait qui est le fils si ce n'est le Père,

ni qui est le Père si ce n'est le Fils,

et celui à qui le Fils  veut bien le révéler

La figure parfaite du cercle

en passant par la figure de Jésus,

vient saisir ceux qui sont prêts à entrer dans cette relation trinitaire.

Évangile selon saint Luc 10, 21-22