Bienvenue

sur le portail

Internet

de la communauté

Saint-Viateur

de France

Nouveautés

            Si les premières semaines de la nouvelle année pastorale ont été endeuillées par le départ rapproché de deux de nos frères, André Blanc et René Galtier, celles que nous venons de vivre nous ont apporté joies et réconfort. Mais dans les épreuves comme dans les moments de bonheur, nos cœurs demeurent dans l’action de grâce.

            Comment ne pas rendre grâce pour les frères André et René, pour leurs 75 ans et plus de vie consacrée et de service à la suite du Christ Jésus dans la famille viatorienne ? Chacun a tracé un beau sillon dans le champ viatorien.

            Comment ne pas rendre grâce pour notre assemblée de Vourles ? La qualité d’écoute et de dialogue, grâce à l’Esprit Saint, nous a guidés dans notre réflexion face à l’avenir de la Délégation de France ?

            Comment ne pas rendre grâce avec Guilaine et Philippe ? Au cœur des célébrations de la fête de saint Viateur, leurs engagements, comme associée, comme religieux pour toujours, enrichissent notre communauté viatorienne et nous interpellent sur notre propre vocation.

            Comment ne pas rendre grâce pour la retraite communautaire que nous venons de vivre à l’abbaye Saint-Benoît d’En-Calcat ? Dans ce cadre de silence et de paix, la parole du P. André-Jean a touché nos cœurs et nous a fait goûter à la « Bonne Nouvelle de l’amour gratuit de Dieu ».

            Et voilà qu’au moment où va se clôturer l’année jubilaire de la miséricorde, le pape François nous convie à prolonger la dynamique missionnaire « ad gentes », c’est-à-dire vers ceux qui ne connaissent pas Jésus. La récente journée mondiale de prière pour la mission a repris le thème de « Disciples-missionnaires », expression que l’exhortation apostolique « la joie de l’Évangile » avait déjà mise en avant (n°120). Le pape insiste pour ne pas mettre de distance entre le disciple et le missionnaire : «En vertu du baptême reçu, chaque membre du Peuple de Dieu est devenu disciple-missionnaire… Nous ne disons plus que nous sommes disciples et missionnaires, mais toujours que nous sommes disciples-missionnaires ». Cela signifie concrètement qu’au cœur de nos activités quotidiennes et de nos divers engagements, nous sommes missionnaires dans la mesure où nous sommes disciples, c’est-à-dire dans la mesure où nous avons rencontré l’amour de Dieu en Jésus Christ.

            Un peu partout, des diocèses, des synodes, des communautés reprennent également le thème de « Disciples-Missionnaires ». Au-delà des nécessaires restructurations, regroupements ou mutualisation des forces, ce qui demeure fondamental, c’est la mise en place de pôles missionnaires qui soient en même temps des lieux-sources d’où pourront germer de nouvelles initiatives afin que l’Évangile continue à être annoncé comme une Bonne Nouvelle pour aujourd’hui.

            Les Viateurs ne peuvent pas être indifférents ni absents à cette recherche d’Église. Notre charte ne nous invite-t-elle pas à « former ensemble de véritables communautés de foi, ou encore de petites cellules ecclésiales capables de donner le goût de l’Évangile aux gens de leur entourage (et à être) ainsi au cœur de la nouvelle évangélisation préconisée par l’Église d’aujourd’hui ». (Charte 2012. Annexe 2).

           Soyons, par toute notre vie et à travers nos engagements, petits ou grands, des disciples-missionnaires, heureux d’appartenir à ce Peuple de Dieu en marche.

 

P. Léon Desbos

Supérieur de la Délégation de France

Disciples

Missionnaires.